Emplacement:Accueil > Service > Support technique

Des méthodes principaux à tester l’humidité des grains en l’endommageant

Mettre à jour: 11-14-2013Pages vues:1030 Font size:T|T
(1) 105 ℃ méthode de poids constant
Avec une température (105 °±2 ℃)légèrement supérieure au point d'ébullition de l'eau, on fait vaporiser toute eau dans les échantillons quantitatifs écrasés. On calcule le teneur de l’eau en fonction de la quantité de l’eau perdue.  Cette méthode est une des méthodes de détection les plus utilisées pour tester l’humidité.

(2) séchage avec le temps et la température fixés
Cette méthode est nommée aussi 130 °±2 ℃méthode du four électrique. Le principal : on prend des échantillons cassés de boîte de cuire de norme certain. Et après on les chauffe dans une four avec la température prédéterminée. La quantité perdue est le teneur de l’eau.

(3) méthode de séchage double
Cette méthode sert à tester les grains avec haute humidité. D’abord, on pèse des grains ensembles de 20-30g. On les chauffe dans la four avec la température 105 ℃ pendant 30 minutes. Après la réfrigération, on les pèse. On les casse, chauffe et pèse encore une foi avec 105 ℃ méthode de poids constant

(4) la méthode de four à tunnel
C’est une sorte de séchage avec le temps et la température fixés. Il combine la balance quadrante et la four. On peut peser l’échantillon en utilisant la balance quadrante sans besoin de refroidissement. On peut aussi lire le teneur de l’eau directement.

(5) autres méthodes
On peut aussi tester le teneur de l’eau par sens, comparer avec l’échantillon standard, sentir l’impureté par la main et les yeux. On détermine le teneur de l’eau par toucher, voir, mordre, écouter le blé.

(Editeur: HBA)

Service

Contactez nous