la production céréale de l’Afrique

Mettre à jour: 11-14-2013Pages vues:429 Font size:T|T
Des caractéristiques des années dernières de l’Afrique:
1. Le taux d’autosuffisance alimentaire se diminue au fur et à mesure. Après l’indépendance, bien que beaucoup de pays fassent grands efforts pour développer la production céréale, généralement la demande de céréales augmente plus vite que la production. Le taux d’autosuffisance alimentaire a diminué de 97% au début des années 1960 à 70% au milieu des années 1980, l’importation céréale a augmenté considérablement de 6 fois.
2. La production alimentaire occupe une place importante dans l’agriculture, notamment dans la culture. Généralement économie plus faible, la place plus importante dans la production agricole.
3. La production est base et instable. La plupart de la production agricole est exécutée par petits paysans, avec la méthode faible.
4. Des céréales vivrières sont variés, avec la proportion importante de céréale secondaire, soit plus de 70% de la production totale de céréales, et la proportion faible de blé et riz.

Teff, l'igname, le taro, le mil, le petit mil, la banane comestible sont cultivés en Afrique. Des paysans mangent beaucoup de maïs et manioc. Le maïs a une longue histoire avec une large culture.
La plupart est concentrée en Afrique australe. L’Afrique du Sud, Zimbabwe, le Malawi sont des producteurs importants. Il est aussi cultivé au Plateau d’Afrique d’Est, l’Egype, le Monaco d’Afrique du Nord, Ghana, la Guinée, le Bénin d’Afrique d’Ouest. Le sorgho et le millet sont les cultures vivrières traditionnelles. Fleuve Niger et le cour moyen du Nil sont les deux principales régions de la production de sorgho.le millet se répartit largement. Nigeria, le Tchad, le Niger sont des producteurs importants. Le blé et l'orge sont principalement cultivés dans les pays méditerranéens et l'Afrique australe.
La production de riz est concentrée dans quelques pays comme l'Egypte et Madagascar. Des années dernières ils se cultivent aussi au Golfe de Guinée, le Niger et la partie orientale du Bassin du Congo. Le manioc est une culture vivrière traditionnelle, l’aliment le plus principal des habitants ruraux d’Afrique tropicale. Il est cultivé presque dans tout le continent, principalement de 16 degré du nord au 16 degré du sud.

(Editeur: HBA)

Actualité

Contactez nous